Ib Kamara a présenté une vibrante concoction de couleurs néon, d’imprimés audacieux et de fausses fourrures pour la nouvelle saison Off-White, FW24. Son coup d’éclat a fait mouche, réaffirmant son engagement envers l’ADN de la marque.


Présentant la collection comme une version géante du jeu de société Ludo, avec un ensemble de dés gonflés, ornés de diamants et d’attaches métalliques, Ib Kamara n’a rien laissé au hasard.

Ib-Kamara-off-white-fw-24.56.11

Les looks ont été impeccablement conçus de la tête aux pieds, s’inspirant d’un récent voyage au Japon où le créateur a été frappé par l’influence américaine sur la culture japonaise.

Ib-Kamara-off-white-fw-24-01

Après avoir pivoté à partir de cette prise de conscience pour se concentrer sur la culture occidentale, Ib Kamara a inventé l’expression “Black by popular demand”, pour célébrer l’impact spécifique de la communauté noire sur la musique et le style américains.

Ib-Kamara-off-white-fw-24-03

La mode masculine et la mode féminine ont été présentées ensemble, comme différentes mais symbiotiques.

Ib-Kamara-off-white-fw-24-03

Les silhouettes masculines se sont concentrées sur les volumes surdimensionnés avec des pantalons, des jeans ou des shorts ultrabaggys associés à presque tous les looks.

Ib-Kamara-off-white-fw-24-07

Les vêtements d’extérieur ont été particulièrement remarqués, arborant des détails peu conventionnels tels que des bras passant sous les manches plutôt qu’à travers et des cols très duveteux.

Ib-Kamara-off-white-fw-24

Les sweats à capuche, les bombers, les vestes universitaires et les doudounes étaient parsemés d’étoiles ou de tourbillons, tous trempés dans des teintes vives. Une collection solide sur toute la ligne, un vrai sans-faute.

© Off-White