Ludovic de Saint Sernin opère un changement de décor pour présenter sa nouvelle collection automne-hiver 2024. Pour son premier défilé hors de Paris, le créateur a jeté son dévolu sur la ville de New York comme toile de fond. Célèbre pour son esthétique sensuelle et raffinée, Ludovic a souhaité rendre hommage à l’une de ses plus grandes influences : le photographe Robert Mapplethorpe.

Ludovic-De-Saint-Sernin-FW24-0035

La collection, née d’un partenariat avec la Fondation Robert Mapplethorpe, présente des images sélectionnées dans les archives de l’artiste, ainsi que des silhouettes inspirées des personnages qu’il a immortalisés. Des fleurs délicates au cuir sombre, la collection, très représentative de l’univers de Mapplethorpe, explore le contraste entre la beauté et le côté obscur.

La présentation a également marqué les débuts de la ligne de joaillerie, fruit d’une collaboration avec la maison espagnole TOUS. Les pièces, boucles d’oreilles, colliers et bagues, complètent les vêtements par leur élégance subtile et leur savoir-faire.

Le défilé était scindé en deux parties, reflétant la dualité de l’œuvre de Mapplethorpe. La première partie, incarnation de la douceur, présentait du velours découpé à la main et des appliques de fleurs laquées sur des vêtements en organdi de coton diaphane.

Ludovic-De-Saint-Sernin-FW24-0917

La seconde partie, explorant le côté obscur, dévoilait des harnais, des pantalons et des masques en cuir, ainsi que des robes en maille métallique rehaussées de cristaux.

Ludovic-De-Saint-Sernin-FW24-0647

Les mannequins portaient également des cornes en laiton blanc, clin d’œil au portrait emblématique de Frank Diaz réalisé par Mapplethorpe.

Ludovic-De-Saint-Sernin-FW24-0891

© Ludovic de Saint Sernin