Il resto di niente (Les vestiges du néant) est le nom de la nouvelle exposition du  Museo Madre de Naples et Gucci. Une exposition au-delà du visible qui ne se limite pas à une contemplation passive d’œuvres d’art. Elle nous invite à ressentir un lien profond avec les lieux que nous habitons et à comprendre leur influence sur nos vies. L’occasion de découvrir comment des artistes d’époques et d’horizons divers explorent des interrogations communes sur nos villes et nos émotions.


Cette exposition réunit des artistes qui, à travers des photographies ou des néons, racontent leurs histoires sur les bâtiments et les émotions qu’ils inspirent. Elle revisite l’œuvre d’Aldo Loris Rossi, architecte italien de renom, en la confrontant à des créations d’artistes anciens et contemporains. Toutes ces œuvres explorent la façon dont les bâtiments et les lieux façonnent notre identité et nos sentiments.

Il-resto-di-niente-museo-madre-gucci
© Giulio Delvè

L’exposition nous invite aussi à découvrir des dessins et des plans de Rossi et Mazzoleni, mêlant idées audacieuses et représentations de bâtiments napolitains réels. Le photographe Tobias Zielony a également immortalisé certains de ces édifices pour l’exposition.

Il-resto-di-niente-museo-madre-gucci-01

Le titre de l’exposition est tiré d’un livre relatant les bouleversements survenus à Naples en 1799. Les œuvres exposées tissent un lien entre ces bouleversements du passé et les perspectives d’avenir pour la ville.

Il-resto-di-niente-museo-madre-gucci-03
© alberto calderoni

L’implication de Gucci témoigne de son engagement envers des lieux qui partagent sa passion pour le style et l’art.

Il resto di niente – Sous la direction d’Eva Fabbris et de Giovanna Manzotti
Une idée de Sabato De Sarno. Présenté par la Fondazione Donnaregina et Gucci 30.05 – 29.07.2024

© Museo Madre, Aldo Loris Rossi, Tobias Zielony