Daniel Buren invité par Le Bon Marché pour sa neuvième Carte blanche


L’artiste à l’origine du travail in situ, pratique qui conçoit l’œuvre en fonction du site qui l’accueille, a pris comme terrain de jeu l’ensemble du Bon Marché Rive Gauche en proposant une œuvre totale, inspirée des carreaux carrés des verrières historiques situées au cœur du grand magasin.

Daniel-Buren-carte-blanche-au-Bon-Marche-Rive-Gauche-detail

Aux Beaux Carrés: travaux in situ” se déploie sur les vitrines de la rue de Sèvres, sous les verrières du grand magasin, sur l’escalator central, et dans l’espace d’exposition du deuxième étage.

Daniel-Buren-carte-blanche-au-Bon-Marche-Rive-Gauche

Découvrez les créations originales de l’artiste célèbre pour ses bandes verticales alternativement blanches et colorées, et redécouvrez l’architecture du grand magasin sous l’emprise du carré, à travers d’infinies variations de couleurs, de lumière et de reflets.

Daniel-Buren-carte-blanche-au-Bon-Marche-Rive-Gauche-©-AFP
Une parure pour la Fondation Louis-Vuitton, à Paris

Daniel Buren transforme Le Bon Marché Rive Gauche, nous incitant à porter un regard nouveau sur ce bâtiment emblématique de Paris.

Daniel-Buren-carte-blanche-au-Bon-Marche-Rive-Gauche-©-guilhem-vellut
Par Guilhem Vellut from Paris, France — Colonnes de Buren @ Palais Royal @ Paris, CC BY 2.0

Ses travaux produisent un effet et stimulent la pensée. Ses “colonnes” dans la cour d’honneur du Palais-Royal ont déclenché en 1985 une polémique vigoureuse.


Acte I, du 09 janvier jusqu’au 18 février.

Construction et montage de toutes les œuvres : Art Project

Éclairage spécifique de l’ensemble : Madjid Hakimi

© DB-ADAGP Paris /  © PATRICK HERTZOG/AFP / © AFP / © Guilhem Vellut