Jil Sander Hiver 22. L’expression d’un soi post-pandémique

JilSanderHiver22-l-expression-dun-soi-post-pandémique-©-photo-credits-Jil-Sander-Estrop-Victor-Boyko-mespromenades-salutlesgarcons-001

Jil Sander Hiver 22. L’expression d’un soi post-pandémique

Jil Sander célèbre l’individu au quotidien avec la nouvelle collection Automne-Hiver 22. Aujourd’hui, le duo Luke et Lucie Meier conçoit une garde robe “Day by Day” aux coupes structurées au sein de laquelle se succèdent manteaux et trenchs  aux inspirations d’uniformes et costumes sur mesure sans oublier des pyjamas en soie imprimés. 


Jil Sander Hiver 22

Comme éléments d’ornementation, on retrouve des broderies délicates, des cols et empiècements en dentelle, ou encore des dessins astrologiques sur des pulls XXL. 

L’élégance est l’autre mot qui est revenu à plusieurs reprises. Une manière de faire en sorte que les gens se sentent bien et que les pièces les élèvent.

“Les gens qui s’habillent vraiment bien et qui ont une sorte d’excentricité nous manquent.”


JilSanderHiver22-l-expression-dun-soi-post-pandémique-©-photo-credits-Jil-Sander-Estrop-Victor-Boyko-mespromenades-salutlesgarcons-scene

Autour d’un décor circulaire dominé par un orbite lumineux géant, tel un grand soleil éclatant jetant ses rayons sur les mannequins de Jil Sander, les mannequins déambulent au coeur de la cathédrale américaine de Paris, avenue George V, accompagnés par une bande sonore intensément exaltée de Panda Bear et Animal Collective proposant ainsi une ambiance plutôt hippie. 


L’expression d’un soi post-pandémique

L’Homme de l’automne de Jil Sander est le genre de type qui porte son signe astrologique brodé sur la manche de son manteau de laine ou, griffonné sur son foulard de soie, et qui enfile son pantalon de ville dans des bottines rigides avec une plaque d’argent à la place de l’éperon : Incarnation d’un luxe minimaliste et racé.

Il y a toujours eu une qualité minimaliste dans le travail de Lucie et Luke Meier, mais dans cette collection, elle s’est transformée en un kumbaya plus articulé. 

Cette sensibilité portée par le crochet – beaucoup de crochet – enroulé autour du cou et de la tête, est associée à des blazers surdimensionnés et des vestes de smoking qui n’auraient pas pu faire un plus grand contraste.

Les stylistes semblent vouloir ; tempérer l’héritage minimaliste de la marque avec quelque chose de chaud et de moelleux – ou vice versa – de sorte qu’ils peuvent jeter un collier en crochet sur une veste sévère sans boutons, tempérer le confort d’un manteau peignoir à chevrons moelleux avec un rabat en cuir élégant dépassant de dessous ou, éclabousser un imprimé mythologique sur un pardessus austère en passant par un pull surdimensionné.

Le tailleur épuré, de forme carré, se démarque surtout lorsqu’il est animé par les revers brillants d’un smoking, parfois en satin, parfois en cuir. 

JilSanderHiver22-l-expression-dun-soi-post-pandémique-©-photo-credits-Jil-Sander-Estrop-Victor-Boyko-mespromenades-salutlesgarcons-002

Nous n’avons pas affaire ici à un personnage typique à la cravate noire.

C’était une proposition audacieuse pour l’expression d’un soi post-pandémique, mais une proposition que les stars du street style en herbe de la semaine de la mode adopteront sans aucun doute. 

___

Crédits : © Jil Sander /Estrop /Victor Boyko

.

.

.

#JILSANDER #JilSanderbyLucieandLukeMeier #ParisFashionWeek #menswear #men #fashion #pretaporter #style #mespromenades #salutlesgarcons #paris 

Jil Sander célèbre l’individu au quotidien avec la nouvelle collection Automne-Hiver 22. Aujourd’hui, le duo Luke et Lucie Meier conçoit une garde robe “Day by Day” aux coupes structurées au sein de laquelle se succèdent manteaux et trenchs  aux inspirations d’uniformes et costumes sur mesure sans oublier des pyjamas en soie imprimés.  Jil Sander Hiver…

Laisser un commentaire