Fashion Week masculine de Paris : du nouveau sur les podiums

FashionWeekMasculinedeParis-du-nouveau-sur-les-podiums-parisfashionweek-fhcm-©-photo-credit-Jack-Waterlot-mespromenades-salutlesgacons

Fashion Week masculine de Paris : du nouveau sur les podiums

La Fashion Week masculine de Paris, qui aura lieu le mois prochain, dévoiler son calendrier provisoire. Au programme : 39 défilés et 72 marques avec du nouveau sur les podiums. Cinq nouvelles marques vont faire leur entrée au calendrier, dont Courrèges, qui regain de popularité sous l’égide de son nouveau directeur créatif, Nicolas Di Felice. Mais pas que.


Fashion week Masculine : les nouveaux

Étalée sur six jours, la semaine de la mode masculine aura lieu du jeudi 22 juin au dimanche 27 juin et s’ouvrira avec Wales Bonner, la jeune marque londonien généralement reconnu comme le tailleur britannique le plus influent des dix dernières années.

Quatre autres marques émergentes ont réussi à être présente au calendrier officiel pour leurs présentations : Georges Wendell (France), Gravalot (Grande-Bretagne), Jan-Jan Van Essche (Belgique) et Mr. Saturday (Canada). Découvrons un peu plus sur chaque talent créatif.


WALES BONNER – L’ascension d’une créatrice pleine de grâce

Elle doit sa célébrité à la robe portée par Meghan Markle lors de la présentation de son royal bébé. Mais Grace Wales Bonner est bien plus que cela. A 28 ans, la créatrice anglo-jamaïcaine s’impose comme la révélation mode du moment.

Créatrice, diplômée de Central Saint Martins et nominée aux British Fashion Awards dans la catégorie Emerging Menswear Designer, Grace Wales Bonner propose des collections qui dépassent les frontières artificielles de l’inspiration culturelle en mode.

Le prêt-à-porter de Wales Bonner adopte une esthétique transculturelle qui mélange les influences africaines et antillaises sur des silhouettes qui défient les proportions occidentales conventionnelles. Pantalons comme t-shirts font preuve d’un irréprochable sens du détail, le denim adopte des coupes rétro, et les vestes sont taillées dans un velours ou parées d’opulentes broderies. L’ensemble témoigne de la mondialisation des cultures et d’une vision de la masculinité en pleine évolution.

Découvrez la collection sur Wales Bonner


GEORGES WENDELL – Playing with Paris

La marque Georges Wendell battait de l’aile jusqu’à ce que les jeunes virtuoses du streetwear derrière Afterhomework lui donnent un second souffle. Avec Pierre Kaczmarek et ses acolytes à la barre de la direction artistique, la nouvelle mouture de la ligne parisienne revisite des designs classiques en déployant une vision dynamisée et évocatrice.

Des combinaisons de matières insufflent un esprit d’expérimentation aux pantalons droits, aux blazers et aux blousons aviateurs ; tandis que des touches décalées telles que des coutures contrastantes et des poches décentrées cimentent l’identité de la marque.

Version mûre d’Afterhomework et de son fort penchant graphique, la marque dévoile toute l’étendue du potentiel créatif de Kaczmarek. En injectant une dose de modernité à des basiques d’inspiration rétro, Georges Wendell se positionne aux premières loges de l’avant-garde du prêt-à-porter masculin actuel.

Découvrez la collection sur Georges Wendell

Shot by @matthewtammaro

Styled by @gary_david_moore


GRAVALOT – Beware of Natives – Short

Gravalot est une marque de vêtements pour hommes afro-contemporaine ancrée dans l’exploration historique et la progression des cultures noires. Fondé par Onye Anuna et Prince Comrie – Londres, 2014.

Les vêtements sont confectionnés avec des artisans locaux tandis que les matériaux modernes et traditionnels sont adaptés à des designs contemporains prêts pour la scène internationale.

gravalot

Découverte de soi.

But sur la consommation.

Pas de longévité dans la médiocrité.

La dignité dans le travail.

Bon à la nature.

Brisez les constructions de l’habitude.

Apprendre et désapprendre en permanence.

Les plus grands secrets n’ont pas encore été révélés.

Les plus grandes histoires restent à raconter

– Ne changez pas, transformez-vous.

Découvrez la collection sur Gravalot  


JAN-JAN VAN ESSCHE – GRACE for the SS21 season.

Le designer belge Jan-Jan Van Essche fait ses études à l’Académie des Beaux-Arts d’Anvers avant de se lancer dans une carrière en mode. Il établit sa marque éponyme en 2010, et nomme sa première collection Yukkuri – un terme japonais signifiant lenteur, ou prendre son temps. Cette perspective, ainsi que l’approche qu’elle suggère, est devenue intrinsèque à ses collections subséquentes lancées annuellement.

En 2013, Van Essche met au point les pièces ‘Projects’, lesquelles explorent les formes traditionnelles de tissage et d’assemblage, et servent d’homologues spécialisés pour ses collections déjà existantes.

Tirant méticuleusement son inspiration d’une multitude de traditions culturelles, Van Essche rejette le conventionnel penchant occidental pour les façonnages restrictifs et les détails visuels accablants, et se tourne vers un style vestimentaire riche en tons naturels, textures subtiles et silhouettes aisées.

Du coton ciré offre un aspect durable aux vêtements d’extérieur, alors que de la laine luxueuse sert de toile de fond pour des pantalons aux coupes amples et pulls et chemises aux proportions amples.

Découvrez la collection sur Jan-Jan Van Essche

Photography: Pietro Celestina @atelier_solarshop_antwerp


MR SATURDAY – “Where Life is Just a State of Mind.”

Du psychédélisme des années 60 à l’euphorie rave des années 90, le designer Joey Gollish trace les liens entre les sous-cultures et les normes établies.

Avec Mr. Saturday, le double sens et le pastiche postmoderne mettent à mal les styles classiques et les silhouettes conventionnelles. Les bombers universitaires, les sweats à capuche et les jeans délavés présentent une iconographie empruntée à l’ancien Mudd Club.

L’esthétique irrévérencieuse de M. Saturday révèle la puissance créatrice de la nostalgie, puisant dans le passé pour déstabiliser notre compréhension du présent.

Intitulée “Where Life is Just a State of Mind”, la nouvelle collection d’été de Mr. Saturday, poursuit l’étude de Joey Gollish, diplômé de HXOUSE, fondateur et designer sur les éphémères en mettant l’accent sur le samedi soir à New York en 1984.

Faisant référence à la période entre le défilé automne-hiver 1984 de Stephen Sprouse au Ritz et le 26e anniversaire de Keith Haring au Paradise Garage, “Where Life is Just a State of Mind” reflète un moment de l’histoire qui a défini une époque.

La signature de M. Saturday sur les silhouettes sur mesure est accentuée par des patchworks et des applications graphiques qui explorent la vie nocturne historique, ses sous-cultures et leur lien avec aujourd’hui.

Découvrez la collection sur mrsaturday.com

Photography: @norman__wong

Stylist: @bobbybowenn

Model: @brandontylerwilson

HMUA: @sierraeartistry

Cc: @neighbourhoodstudios @cruel_co

………………………………………………………..

All photos are respectively’s brand courtesy

.

.

.

#FashionWeekMasculinedeParis #ParisFashionWeek #fhcm #WalesBonner #GeorgesWendell #Gravalot #JanJanVanEssche #MrSaturday #Courreges #NicolasDiFelice #tendance #mode #homme #menwithstyle #meninfashion #inspiration #mensfashion #men #fashion #pretaporter #style #mespromenades #salutlesgarcons #paris

La Fashion Week masculine de Paris, qui aura lieu le mois prochain, dévoiler son calendrier provisoire. Au programme : 39 défilés et 72 marques avec du nouveau sur les podiums. Cinq nouvelles marques vont faire leur entrée au calendrier, dont Courrèges, qui regain de popularité sous l’égide de son nouveau directeur créatif, Nicolas Di Felice. Mais pas…

Comments

Laisser un commentaire